Les personnes qui pleurent devant les films sont très spéciales d’après les chercheurs

Loading...

Savez-vous à quel point le fait de pleurer devant une scène émouvante d’un film est révélateur de certains aspects de l’être humain ? Ceci n’est pas un acte exceptionnel, cela nous est tous arrivé à un moment ou à un autre et encore aujourd’hui, une partie de la population et en particulier les hommes, assimilent cela à un signe de faiblesse alors que ce n’est pas le cas.

En effet, sur le fond, faire preuve d’une certaine forme d’émotivité en versant quelques larmes devant un film n’a rien de honteux ou de gênant, justement cela montre à quel point l’être humain peut faire preuve d’empathie et de compassion. Découvrez dans quelle mesure l’empathie est l’une des plus grandes facultés positives de tout un chacun.

Même si certains êtres humains n’en ont pas l’aptitude, nous avons à peu près tous le souvenir de n’avoir pas pu retenir nos larmes devant un film de nature émotive ou triste. Cette expression de nos émotions enfouies est tout à fait normale et révélatrice de ce qui nous  anime au fond de nous et prouve une certaine forme d’empathie et donc de force émotionnelle de notre part.

L’empathie, une affaire d’interaction avec l’autre

L’empathie est une faculté de la personnalité qui se définit par l’aptitude à ressentir des émotions appropriées en réponse à celles émises par autrui. Mieux encore, elle permet d’être conscient de la source de l’émotion de l’autre en se mettant mentalement à sa place de façon intuitive. Ceci montre une certaine force émotionnelle et démontre à quel point l’être humain est capable d’un point de vue émotionnel d’avoir de fortes ressources altruistes. Le fonctionnement est le même que lorsque nous regardons un film et que nous sommes mis face à des scènes ou personnages qui déclenchent une certaine forme d’émotivité même si en réalité nous avons affaire à des scènes ou émotions purement fictives… Cela révèle tout simplement notre compassion dans nos interactions avec les autres.

Verser quelques larmes ou pleurer devant un film peut également être une manifestation directe de souvenirs ou d’émotions enfouis depuis longtemps et jamais ou presque extériorisés. Cette manifestation émotionnelle émerge quand la personne se reconnaît dans une situation ou fait face à des émotions qu’elle a vécues par le passé. Ce procédé inconscient sain est bénéfique pour le corps et l’esprit et permet d’évacuer un excès d’émotions dont la personne en question n’avait peut-être pas pu se décharger en temps voulu.

Loading...

Ces manifestations émotionnelles ont évidemment aussi leurs explications scientifiques. En effet, une étude menée par des chercheurs de la Claremont Graduate School a mis en évidence que lorsque l’être humain réagit inconsciemment de cette manière, il sécrète une hormone : l’ocytocine, appelée aussi  « molécule morale » par Paul J. Zak, neuro-économiste à la Claremont Graduate School. Celle-ci agit en aidant à être plus compréhensif, plus aimable, naturellement plus connecté aux autres et donc à faire preuve d’une empathie dont sont dotées les personnes émotionnellement fortes. Par opposition aux personnes qui ne peuvent en faire preuve et qui de ce fait, présentent un certain déficit au niveau relationnel.

Lors de l’expérience réalisée par Paul J. Zak sur l’ocytocine, les sujets participants à l’étude ont visionné une vidéo de l’hôpital Saint Jude Children à Memphis aux Etats-Unis où une partie des sujets ont suivi la discussion d’un père au sujet du cancer en phase terminale de son fils Ben et la seconde partie, visionnaient pour leur part Ben et son père en train de visiter un zoo.

La partie de la vidéo dans laquelle on voit le père de Ben échanger sur le cancer en phase terminale de son fils est évidemment celle qui a déclenché le plus de manifestations émotionnelles de la part des participants et qui ont clairement présenté une augmentation de 47 % du taux d’ocytocine dans le sang. Ils ont également démontré qu’ils étaient bien plus prédisposés à être généreux avec les autres et donner de l’argent aux organismes de charité et en étaient bien plus heureux que ceux qui n’ont pas accompli cet acte d’altruisme.

En résumé, verser quelques larmes ou pleurer devant certaines scènes d’un film démontre à quel point l’être humain peut être doté de compassion, de charité et d’empathie et ô combien il peut en être fier ! Cela met en évidence une vraie force mentale et certainement pas une forme de faiblesse. Alors n’ayez pas honte de vos émotions, ne retenez jamais vos larmes !

Loading...